top of page

closure

Concept, chorégraphie & interprétation

Lisanne Goodhue

Concept, composition son

Elie Gregory

Ouverture Studio

Halle Tropisme Montpellier

décembre 2021

Crédit photo & caméra

Clarissa Baumann

Coproduction

Marc - Milvus Artistic Research Center, Knisiline, Suède

L'Organisme, Montréal

Association MM, Halle Tropisme Montpellier

cohue

Prêt de studio

ICI-CCN Montpellier

nov-dec.21 + oct 22.

La Corvette -nov.22

Honolulu - nov.22

'closure' est la nouvelle création en danse 'techno-collapsologique' 2023/24 de la chorégraphe et danseuse Lisanne Goodhue.

 

Mené en collaboration avec le compositeur électro pop Elie Gregory et Mei Bao (danse, performance), closure agit comme rebond quant aux multiples crises actuelles où le mouvement et la danse sont proposés comme mécanisme de résilience. Aux côtés des théories collapsologiques de Pablo Servigne et des écrits de Paul B.Préciado, closure perturbe, ferme, ouvre et tâte les frontières du corps individuel et collectif du futur. 'closure' est un échafaudage qui s'effondre au ralenti, la matière molle rencontre la matière dure. Ouverture.

 

La création de la performance d'une heure regroupant 3 artistes est à venir en 2023/24 (lieu et date à confirmer) et le processus de création est entamé dès 2022.

Ouverture-studio déc. 2022

38 minutes - Ouverture-studio performé en fin de résidence décembre 2022

MARC- Milvus Artistic Research Center, Knislinge, Suède

chorégraphie - Lisanne Goodhue

danse - Mei Bao, Lisanne Goodhue

son - Elie Gregory

Ouverture-studio 2021

7 minutes - solo de danse, décembre 2021

Dance Hall #2, la Halle Tropisme de Montpellier

sous invitation de Mathilde Monnier.

--

 

Ci bas, des extraits de vidéo de répétition 2022 - avec 2 ou 3 interprètes :

***

Studio la Corvette, Évelle, Bourgogne France - nov.22

danse : Mei Bao + Lisanne Goodhue

matériaux: 'spacejunk' + 'trace a line'

son pour répétitions:

'endurance' de Peachlyfe

Honolulu, Nantes

déc.2022

pratique - 'trace a line' - par lisanne goodhue

avec objets personnels

MARC - Milvus Artistic Research Center - dec.2022

danse : lisanne goodhue / Matériaux: Rope landscape + melting borders

Son pour répétition : extrait de Loscil

Honolulu, Nantes

déc.2022

pratique - 'contouring'

Studio la Corvette, Évelle, Bourgogne France - nov.22

danse : Mei Bao + Lisanne Goodhue

matériaux: débordement

son pour répétitions:

'closure' de Elie Gregory

Théorie

closure est le nouveau projet de recherche et de performance mené par Lisanne Goodhue (chorégraphie/danse), en collaboration avec Elie Gregory (composition électro-pop) et Mei Bao (danse). L’idée de closure est formulée à la suite des fermetures brutales institutions culturelles de mars 2020 et de l’accélération des perturbations et désastres écologiques. closure naît dans l’urgence de créer une fracture sociologique et célébrer la porosité par-au travers des corps. closure fonce dans frontières et veut férocement en catalyser l’ouverture.

closure se déploie autour de 3 axes dramaturgiques, basé sur les chronologies de l’effondrement de Pablo Servigne*, soit:

  • la perturbation ;

  • l’arrêt ;

  • la résilience.

Également aux côtés des écrits de Paul B. Preciado, closure cherche les bordures molles et dures du corps individuel et collectif du présent, en projetant vers celui du futur. C’est en passant par l’effondrement et par l’intérieur de la brèche sociale que nous traversons en ce moment, que nous croyons qu’une place nouvelle peut être accordée aux réflexions, aux politiques et aux corps alternatifs.

Collaborateur

Pour closure, j’invite Elie Gregory [UK], compositeur et musicien berlinois electro-pop et les performeurse Mei Bao [Berlin, Danemark, Chine] (iel). Collaborateurs sporadiques, nous nourrissons un désir d’interroger ensemble des matériaux sociaux, politiques et artistiques. La représentation du corps et sa cartographie politique, ainsi que la jonction entre la culture pop et l’art contemporain sont nos tangentes communes pour le projet. En 2018, Elie, sous son nom d’artiste pop ‘Strip Down’, sort son album electro Remakings (‘Refaire’ en français) faisant état des multiples facettes de sa transition de femme vers un genre non-binaire.​

 

Format

Pensée pour un lieu intérieur, la performance évolue entre danse, concert techno-pop et installation visuelle sur une durée de 1h/1h30. closure rassemble 2 danseur.ses+1 musicien et propose un format d'installation où le public est positionné sur les pourtours de l'installation. Sont posés au sol des dessins-portraits réalisés au feutre noir hors et durant la performance, aussi de lourdes et longues cordes, rallonges strient le sol blanc, comme une topographie accidentée. À l'entrée du public, les 3 performeurs.seues sont déjà en action, dessinant, marchant à reculons, etc. Ils portent des vêtements amples foncés -dissimulant diverses couches révélées plus tard- sur lesquels de multiples cordes sombres, des franges pendouillent. Un ‘beat’ répétitif retentit dans l’espace, l’amplissant d’une atmosphère épaisse, quasi impatiente. Le spectacle s'adresse à un public de tous âges, pas forcément à des spécialistes de la danse.

Public(s)

L’installation performée que sera closure est adressée à un public jeune et adulte*, pas nécessairement érudits de danse. Des ateliers ouverts aux publics seront aussi imaginés autour des problématiques de closure; il pourra s’agir d’expérimenter avec ses concepts physiques, ou de composer une courte chanson pop.

bottom of page